Les premières années de la bibliothèque universitaire

En quelques mots : la bibliothèque universitaire d’Orsay ouvre ses portes en 1962. Ce bâtiment, l’une des plus grandes BU d’Europe lors de sa construction, est emblématique du campus.


En 1954, l’université de Paris acquiert le domaine de Launay, à Orsay, pour y installer des équipements de recherche et délocaliser une partie des formations en sciences. Les premiers étudiants arrivent en 1958 et en quelques années, un campus se construit, dans le quart nord-est du domaine : quatre bâtiments d’enseignement (cours et TP du premier cycle : la propédeutique, cours et TP de deuxième cycle), le restaurant universitaire, et la bibliothèque.

Extrait du plan masse de la faculté des sciences d’Orsay, octobre 1965 – Source : archives municipales d’Orsay, 1T214

Dans un premier temps, les étudiants ne disposaient que d’une salle de travail d’une cinquantaine de places, qui devient rapidement insuffisante.

Vue de la bibliothèque universitaire en 1966 — Copie d’écran du documentaire d’Éric Rohmer “Une étudiante d’aujourd’hui” (1966) : https://www.youtube.com/watch?v=Cg-ECGKHGJc

Les travaux de la bibliothèque universitaire commencent en novembre 1960, et elle ouvre ses portes en juin 1962. Une fresque, toujours visible de nos jours, orne la salle des catalogues :

La salle des catalogues de la bibliothèque universitaire d’Orsay, milieu des années 1960 — Source : www.delcampe.net

À l’époque, elle suit encore l’ancien modèle d’organisation : des livres en réserve, seuls les usuels étant en libre accès — il faut attendre 1983 pour une réorganisation en profondeur basée sur l’accès libre. Avec ses sept étages, d’une capacité de 700 000 volumes, le magasin des livres est le bâtiment le plus haut du campus :

La bibliothèque universitaire de la faculté des sciences d’Orsay, fin des années 1960 — Source : carte postale, blog “Les Molières et ses environs” (https://lesmolieres91.blogspot.com/)

La grande salle de lecture peut accueillir 372 lecteurs. Une importante salle des périodiques (plus de 700 revues dans les années 1960) est également à leur disposition.

Vue de la bibliothèque universitaire en 1966 — Copie d’écran du documentaire d’Éric Rohmer “Une étudiante d’aujourd’hui” (1966) : https://www.youtube.com/watch?v=Cg-ECGKHGJc

En 1964, la bibliothèque bénéficie d’un apport important : le centre de documentation chimique ferme ses portes et vend ses ouvrages à la faculté des sciences d’Orsay. Ce fonds ne sera pas intégralement inventorié et valorisé avant les années 2000.

La faculté des sciences d’Orsay vers 1966-1968 : restaurant universitaire, bibliothèque universitaire, actuel bâtiment 447, en arrière-plan le 425 en construction– Source : carte postale, blog “Les Molières et ses environs” (https://lesmolieres91.blogspot.com/)

En 1965, la faculté des sciences d’Orsay prend son autonomie administrative, tandis que les effectifs ne cessent d’augmenter : environ 5000 au printemps 1964, avec un objectif d’accueil de 10000 étudiants en 1970. Le développement immobilier se poursuit vers l’ouest, avec la construction des actuels bâtiments 332, 333 et 336. La bibliothèque est désormais éloignée de ce nouveau pôle d’enseignement, et en 1972 une annexe ouvre au bâtiment 337 (actuel bâtiment des examens). Elle sert de bibliothèque de premier cycle, et fonctionnera jusqu’en 1994.

Vue de la bibliothèque universitaire de la faculté des sciences d’Orsay, début des années 1980 – Source : www.delcampe.net

 

Sources

Bally, Thérèse, «Modernisation des locaux de la bibliothèque scientifique d’Orsay», Bulletin des bibliothèques de France (BBF), 1992, no 2, p. 58-61 [En ligne : https://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-1992-02-0058-008] — ISSN 1292-8399.

Fauque, Danielle, «Introduction : aux origines de la Maison de la Chimie», Revue d’histoire des sciences, 2016/1 (Tome 69), p. 5-17 [En ligne : https://www.cairn-int.info/revue-d-histoire-des-sciences-2016-1-page-5.htm] — DOI : 10.3917/rhs.691.0005.

Garnier, Gabriel, «La nouvelle Bibliothèque scientifique universitaire d’Orsay», Bulletin des bibliothèques de France (BBF), 1962, no 12, p. 565-570 [en ligne : https://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-1962-12-0565-002] — ISSN 1292-8399.

Rémy, Danièle, «La recherche documentaire automatisée à la Bibliothèque du Centre scientifique d’Orsay : bilan de trois années de fonctionnement (1977-1979)», Bulletin des bibliothèques de France (BBF), 1980, no 7, p. 341-346 [En ligne : https://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-1980-07-0341-001] — ISSN 1292-8399.

 


Citer cet article : Emilia Robin, "Les premières années de la bibliothèque universitaire", carnet de recherches La cité scientifique Orsay-Saclay, 17 septembre 2020, en ligne [https://orsaysaclay.hypotheses.org/95].

Emilia Robin

Chercheuse associée à l'UMR SIRICE. Violons d'Ingres : guerre froide, médiation scientifique, logiciels libres

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search